Petite virée très privée dans les salons du Quai d’Orsay où votre servante a reçu le 9 mai son prix Louise Weiss junior des mains de nos autorités. Petits fours, congratulations et champagne. Le port du jean a fait hurler ma génitrice : je suis honorée mais déshéritée. Merci à vous tous pour votre soutien. Merci au soldat Vincent pour les prises de vue.

PS : Et pour la vidéo de ce quart d’heure de gloriole, cap sur DiploTV ici.