Pelisse

Question existentielle du lundi : pourquoi mes poils poussent-ils plus vite que mes cheveux ? Et dire que je dépense des fortunes en masques capillaires et autres soins brillance, étiquetés Schwarzkopf sinon rien, pour me faire ressembler à un épagneul soyeux ! Rien n’y fait, ma crinière anémique met environ 6 mois pour croître d’à peine 20 millimètres. Et passé l’oreille, mes mèches semblent trépasser, se répandant tristement sur mes cols roulés. Quand à mon implantation duveteuse, j’ose à peine en parler : malgré ou en raison de mes attaques répétées de razite, c’est triple bulbe pileux en deux jours assuré. En attendant, j’ai été chercher le manteau-moumoute que j’ai donc fait retailler par une petite cousette turque, contre l’avis unanime de mon entourage. Il est enfin mettable, voire même joli. Que c’est bon d’avoir raison contre la meute !

Sans transition, géographie avec quelques photos exclusive de mon week end à Rügen, « l’île des romantiques » sur la Baltique. Entre bruine et hululements du vent, me suis perdue dans un putain de bois -pardon le Parc national de Jasmund- pendant cinq heures, le long des fameuses falaises de craie, immortalisées par le dépressif chronique Caspar David Friedrich. J’ai fini par revenir en « ville » –Sassnitz, 20 habitants en hiver- à la tombée de la nuit, à pleurer de joie devant une route en bitume et un bon Jägermeister, siroté dans une Gastätte, clignotante comme un sapin de Noël. Civilisation, je crie ton nom !

Publicités

Un commentaire sur « Pelisse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s