Երևան

A Erevan, je constate la justesse d’une analyse socio-économique échafaudée lors de mes virées à l’Est : la décence des tenues est alignée sur le PIB local. Plus il est bas, plus les jupettes sont courtes. Et côté mâles, la galanterie est inversement proportionnelle au salaire moyen, 100 dollars mensuels ici : plus il descend, plus les hommes sont prévenants. Oui, le Caucasien est plus finaud que sa mise ne le laisserait supposer.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

PS : En Allemagne, je vis bien dans un monde de brutes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s