Paye ta taille

J’ai ENFIN rencontré l’homme de ma vie. Il est grand, il est blond, il a une calculette et des rouflaquettes. Lui, c’est mon « steuerberater », alias mon comptable. Car quand je ne poursuis pas les Russes de l’opposition dans la pampa moscovite, je me bats contre mes poils mes amis des impôts.

En février dernier, ces braves gens du service fiscal du 18 ème ont bloqué mes comptes bancaires donc, au motif que je ne m’étais pas acquitté de la gabelle télévisuelle de 123 euros. Erreur fatale de l’Administration, mes cochons.

Car un, je n’ai pas de télé -je mate « l’Amour est dans le pré » en streaming sur mon ordi, en dégustant un gigot braisé à l’aneth.

Deux, je ne vis plus en France depuis au moins quatre ans et celui qui m’écrit à ma vieille roulotte du côté de Montmartre reçoit automatiquement un retour à l’expéditeur. Ce qui n’a pas empêché le Fisc de réclamer son dû et face au silence de ma défunte adresse, de saisir impitoyablement mon magot.

Alors que les grandes fortunes se carapatent en Belgique –où soit dit en passant ils ne sont pas vraiment conscients de ce qui les attend cf: Brux’hell, on s’acharne sur les petits pauvres, les ex-hôtesses d’accueil exilées aux revenus aléatoires. Bel exemple de solidarité nationale !

Bref, mon pécule a été bloqué en toute simplicité -cela s’appelle officiellement un « avis à tiers détenteur »- et j’ai dû renoncer à me chauffer pendant quelques semaines, le temps de résoudre ce « malentendu » fâcheux.

Après l’envoi une dizaine de courriers vengeurs et l’intervention de personnes sympathiques aux noms codés, telles le SIP 18è ou le conciliateur fiscal de Paris, j’ai appris qu’en haut lieu, on ne voulait plus que je m’acquitte de ma dîme en France. Mais en Allemagne.

Outre-Rhin, là où vous risquez la prison en cas de téléchargement illégal. Sans oublier la dénonciation si vous remplissez la poubelle Verre avec des détritus Compost. L’arrestation en cas de fessée à votre rejeton. Comme j’ai déjà de petits contentieux avec la Schufa suite à mon utilisation discrète des transports en commun, je souhaite être une Allemande d’adoption modèle, j’ai pris conseil auprès d’un ‘Steuerberater’. Et c’est lui, cet homme grand et blond, qui désormais qui va gérer mes affaires.

Rien que la lettre de passation de pouvoir, écrite dans un allemand de maternelle, avec des Post It fluos : « Signez là s’il vous plait », « Exemplaire à conserver », « Exemplaire à renvoyer à votre comptable » me fait sangloter de bonheur. C’est simple comme du coloriage. Je suis en règle. Fini la fraude !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s