Hambourg-eoisée

Week end à Hambourg, ma toute première fois depuis que je vis en Allemagne, une grosse « schande » (honte), tant la ville sait se montrer captivante, à la fois austère et bouillonnante, entre eau et nature. Je préfère certes Berlinpinpin (ou les petits villages néo-nazis champêtres du Branden-BOURRE) mais il faut rendre justice à la cité hanséatique

photo 1-1Certes, on ne se dit pas forcèment de prime abord, « chic, chic, chic je vais voir la Venise du Nord« , certes il a fait 7 degrés un 31 mai et j’ai vu des gens affublés de bonnets (et de moufles). Deuxième plus grosse ville allemande, premier port du pays, élue capitale européenne de l’environnement en 2011, Hambourg concilie pourtant charme maritime et ouverture au monde.

photo 1

Pour s’en rendre compte, c’est fort simple mes bons ! Il suffit de déambuler dans une ambiance « Mort à Venise » , suivre ses canaux dans le centre historique niché autour du magnifique Rathaus, apercevoir les villa cossues des magnats de l’industrie, de la presse et des ‘promis’ (=VIP), passer quelques nuits agitées (et alcoolisées à l’Astra) à Sankt-Pauli, musarder dans les petits bars et restaus du Schanzelviertel, contempler le carnaval nocturne des ivrognes sur le boulevard de la Grosse Freiheit (pour mes amis lecteurs lubriques, je signale que MEME les prostiputes portaient des jeans, lainage et bottes fourrées) pour terminer par le superbe quartier des docks en brique rouge et Hafen City, ce projet futuriste et gigantesque de ville sur l’eau, entre lofts sur pilotis et les travaux en hauteur de la Philarmonie de l’Elbe, qui sera ouverte en 2017.

photo 2-1

Bref, Hambourg est le curieux mélange entre une bourgeoisie bon teint, protestante et blonde, qui canote sur le lac Alster en barbour et chino rouge et les bas-fonds interlopes d’un port de marins venus s’encanailler sur le Reeperbahn. Hambourg est une ville tout en contrastes, à la fois prout-prout, établie et rayonnante qui sait aussi se montrer brute, wild et quelque peu anarchique. C’est d’ailleurs Hambourg (et non Berlin) qui a été choisie « ville candidate«  pour l’organisation des JO d’été de 2024.

 

Publicités