Des milliers de femmes, victimes de viols systématiques durant la guerre restent prisonnières de la honte. Seize ans après la fin du conflit, elles peinent à faire reconnaître leur préjudice.

Photos Jan Zappner.

Publicités