On n’en connaît que trois mais le groupe compte d’autres membres qui n’adhèrent pas toutes à la récente médiatisation du collectif féministe. Ce jour-là, les Pussy Riot préparent un nouveau coup. En soutien à leurs soeurs d’armes dont le sort sera scellé le 1er octobre.

Publicités