Les enfants terribles du Centre pour la beauté politique, un collectif allemand qui brouille les pistes entre art et activisme défraient la chronique avec leurs performances. Et jouent la carte de la provocation tout en maîtrisant parfaitement leur communication.

 

Publicités