Psychose au vestiaire

C’est parce que j’ai été confrontée à une authentique psychopathe (au club de sport) que j’ai ENFIN compris que je n’étais pas atteinte de troubles bipolaires. Mazel tov ! Oui, j’admets que j’ai toujours eu une petite tendance aux humeurs, aux changement d’avis, une versatilité prononcée que j’avais jusqu’alors mis le compte de mon génie …

« Tröglitz est partout en Allemagne »

Au rayon des récentes hontes made in Teutonie, on connaissait le sieur Lubitz, co-pilote kamikaze de la GermanWings, il y aura désormais le bled de Tröglitz. Tröglitz est une bourgade sans histoires en Sachsen-Anhalt, ex-Allemagne de l’Est : 2 700 habitants, ses nains de jardins, ses petites routes cahotantes et le mémorial dédié aux morts de …

Ca schlag en Teutonie

En décembre dernier, quelques mois après avoir célébré en grande pompe son 80e anniversaire, disparaissait un mythe de la chanson teutonne, Udo Jürgens. Né dans les montagnes de la Carinthie autrichienne, ce compositeur et parolier adoré dans le monde germanophone (et TOTALEMENT inconnu au delà du Rhin) a vendu près de 100 millions de disques, durant une carrière qui a duré près d’un demi-siècle. En 1966, il a même remporté haut-la-main l’Eurovision avec un titre « Merci Chérie » (zanz oublier zon beti …

Bitte schön

  Oui, les Allemands aussi ont une vie sexuelle. Et comme l’actualité hivernale ne m’inspire guère (Berlinale, Saint Valentin, météo pourrie…), j’ai décidé de parler de pénis, histoire de faire du clic. Je promets néanmoins à mon rédacteur en chef que je n’utiliserai dans cet article ni le mot « pute » ni le le mot « salopp ». Trop tard. En 2011, alanguie sur un sofa dans un café berlinois, j’avais manqué de peu le rouler-bouler en découvrant dans l’hebdomadaire Fokus un portrait robot du mâle moderne teuton. Le descriptif, somme toute assez …

Kalimera Germania

Entre la Grèce et l’Allemagne, mon coeur balance. Force est d’avouer que je me sens d’autant plus Grecque depuis que je vis en Allemagne (litote). Mais je constate, non sans perfidie, que l’arrivée au pouvoir en Grèce du parti d’extrême gauche Syriza fait pâlir Mutti Merkel. Car le pire cauchemar de la Pythie de l’austérité …

Dernier tango à Berlin

« Après Buenos Aires, Berlin est la capitale mondiale du tango. » Quand un aficionado m’a dit ça un jour, j’ai ri. Haut et fort. Imaginer les autochtones en danseurs de salon gominés, eux qui ne se déhanchent jamais à moins de 3 grammes, et encore, sur de l’électro minimale en mode Gilles de la Tourette ?! …

Berlin ist Charlie

Paris m’a beaucoup manquée ces derniers jours. J’étais persuadée que l’année 2015 allait péter sa race. Je n’étais pas préparée à me prendre un building sur la tronche (litote). J’ai passé ma dernière semaine devant l’ordinateur en pyjama, éclairée à la bougie (la nuit tombe à 13 h 30 en Allemagne) à écouter France Info en boucle. Je …

Allemagne, néo-nazie ou multikulti?

L’Allemagne est devenue la première terre d’immigration en Europe, et la deuxième dans le monde, après les States : en 2012, le pays a accueilli 465 000 migrants selon un rapport de l’OCDE tout juste publié. En comparaison, en 2009, l’Allemagne occupait la 9e place. Certes, tout le monde ne veut pas se nourrir de Wurst et voir la nuit tomber à 15h15 en hiver, mais cette progression marque une belle performance. De prime abord, les Schleus ont l’air plutôt …

La paix de la société allemande a été achetée par les femmes

« Quand je vois des femmes de mon âge, je me demande toujours ce qu’elles ont vécu durant la guerre. » Crinière rousse et ongles soigneusement manucurés, Rita Kimmer, 71 ans, a les traits lisses et le regard inquiet. Confortablement installée dans le café du luxueux grand magasin KaDeWe, perché sur l’artère chic du Kurfüstendamm, elle observe les femmes autour d’elle. Ce matin d’hiver, les retraitées pour la plupart, avec leurs permanentes argentées et bijoux en or, semblent discuter avec entrain autour d’un …

Rainbow of Varsaw

  De retour d’une semaine de reportage à war show, je suis béate d’admiration. La transformation de la ville est incroyable et le turbo-capitalisme sied définitivement au teint des Polonais. Il a même fait ciel bleu, avec 20 degrés en novembre, donc je peux vous dire que les choses changent grave à l’Est. Ma dernière visite …

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 850 autres abonnés